Squares et Jardins du 3e

Le jardin des Archives Nationales

Ce n’est pas un mais quatre jardins que l’on découvre, cachés par les hauts murs des Archives Nationales. Revisités par Louis Benech et ouverts depuis 2011, ces jardins sont relativement méconnus des parisiens ayant pourtant une place dans la capitale et possédant plusieurs entrées. Entourés par les hôtels particuliers de Rohan, d’Assy, Breteuil, Fontenoy et Jaucourt, les visiteurs découvriront une promenade paysagère.
Nous commençons par l’entrée de la Cour pavée des Archives Nationales, appelé l’Hôtel du Soubise. Lieu où sont conservées les archives des organes centraux de l’Etat français.
Quelques allées fleuries permettent de faire la transition avec le jardin de Jaucourt, plus petit et surprenant par son carré jonché de rosiers.
Puis on se dirige vers deux petits jardins qui ont la particularité d’être intimistes. Ils nous donnent l’impression de se perdre dans ses petits chemins, permettant d’arriver à un carré de bancs ou à une petite fontaine. La diversité de la flore nous laisse penser que nous sommes dans un jardin particulier.
Et on termine par le jardin de Rohan qui est le plus classique : une grande pelouse centrale et des rangées d’arbres, des bancs.

87 rue Vieille-du-Temple, 75003 Paris
Métro Saint-Paul, ligne 1

Le jardin de l’hôtel Salé – Léonor Fini

Il y a bien longtemps des jardins s'étendaient de la rue des Coutures-Saint-Gervais jusqu'à la rue Vieille-du-Temple. Le nom de « Coutures-Saint-Gervais », dérivé de « culture », révèle que des cultures de légumes et de plantes aromatiques, puis d'arbres fruitiers à la fin du Moyen-Age, occupaient la place. Un certain Aubert de Fontenay, fermier enrichi grâce à la gabelle (l'impôt sur le sel), fit construire un très bel hôtel particulier qui devait symboliser sa toute récente réussite, en 1656 : l'hôtel Salé. Achevé en 1671, il fut rapidement loué à l'ambassade de Venise avant de tomber sous les coups des révolutionnaires qui le mirent à sac. Il devint par la suite un dépôt pour les bibliothèques des couvents voisins puis le siège de l'Association de l'Ecole Polytechnique...Ce n'est qu'en 1962 que la Ville de Paris en a fait l'acquisition. Il abrite aujourd'hui le musée Picasso, que vous reconnaîtrez aux deux sphinx qui montent la garde devant la façade de l'hôtel.
Une haie dense d'Ifs vous accueille dans la partie basse du jardin, qui est seule accessible au public. La partie haute dépend du musée. Vous pouvez identifier le thuya grâce à ses rameaux aux écailles aplaties et à ses petits cônes allongés qui persistent tout l'hiver. Au fond du jardin, une jardinière avec des rosiers tapissants s'appuie contre les grilles du Musée Picasso. Un mail de tilleuls taillés en "plateau-rideau" borde l'espace et encadre les deux pelouses qui vous accueillent au centre.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap sensoriel.

101 ter rue des Coutures Saint-Gervais, 75003 Paris
Métro Saint-Sébastien – Froissart, ligne 8

Le jardin Anne Frank

Caché à quelques pas du Centre Georges Pompidou, il se situe au 14 Impasse Berthaud et rend hommage à Anne Frank. Il est aménagé en plusieurs espaces indépendants. Dans la première partie du jardin, vous pourrez voir, parmi d’autres essences, un marronnier planté à l’inauguration du jardin (2007), qui provient d’un greffon de l’arbre qu’Anne Frank admirait depuis sa fenêtre à Amsterdam.
La seconde parcelle, avec une vue sur l’Hôtel Saint-Aignan qui abrite aujourd’hui le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, reprend les structures traditionnelles des jardins à la française.
La dernière parcelle (1 090 m²) est conçue comme un verger bordé de pommiers, de cerisiers à fleurs, et de massifs de plantes vivaces. Elle regroupe les activités pour enfants et des pelouses accessibles au public. 70 m² ont été confiés à l’association « Les 1001 Feuilles » pour en faire un jardin partagé. Pour y jardiner, il faut être membre de l’association. Elle est constituée d’habitant(e)s du Quartier de l'Horloge et du quartier sainte-Avoye.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap sensoriel.

14 impasse Berthaud, 75003 Paris
Métro Rambuteau, ligne 11

Le jardin de l’hôtel Donon – Lazare Rachline

Le jardin a été créé en 1990 et réhabilité en 2010. La broderie de buis est agrémentée de décorations saisonnières qui apportent une touche de couleur . Des rosiers grimpants et des haies d’ifs masquent les hauts murs. Le jardin à la française renforce la régularité des lignes du bâtiment de l’Hôtel Donon (16e siècle). L’Hôtel Donon sert d’écrin aux oeuvres d’art (18e siècle) du collectionneur Ernest Cognacq et de sa femme Marie-Louise Jay depuis 1990. Il fut le fondateur des magasins de la Samaritaine.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap sensoriel.

9 rue Payenne, 75003 Paris
Métro Saint-Paul, ligne 1

Le jardin Madeleine de Scudéry

Ce petit jardin se situe tout près du Marché des Enfants rouges et rend hommage à la femme de lettres française du 17ème siècle, Madeleine de Scudéry. Orpheline dès l’âge de 6 ans, elle fut élevée par son oncle, un ecclésiastique, lui faisant découvrir les lettres, la danse et la musique, et qui lui ouvrit les portes du salon de l’Hôtel de Rambouillet dans les années 1630. Elle y fréquenta la plupart des femmes et hommes de lettre de l’époque : Madame de Sévigné, Madame de La Fayette, La Rochefoucauld… Ce fut la première femme à recevoir le prix de l’éloquence de l’Académie française, et influença de grands de la littérature française tels que La Fontaine et Molière.
Au fond de ce petit jardin, on y trouve le jardin partagé « Le potager des oiseaux », un des plus anciens de Paris.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS ». Il n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite, mais dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes en situation de handicap sensoriel.

1 rue des Oiseaux, 75003 Paris
Métro Filles du Calvaire, ligne 8

Le square du Temple – Elie Wiesel

Le square du Temple est un jardin, créé en 1857. Sa superficie totale est de 7 700 m². Le square du Temple est encadré par la rue de Bretagne, la rue Eugène Spuller.
Le square occupe une part de l'ancien enclos des Templiers, et recouvre partiellement l'emplacement passé de la tour du Temple.Le jardin comprend un kiosque à musique, datant de 1900, une aire de jeux pour les enfants, des pelouses, des fontaines et une pièce d'eau avec une cascade artificielle, sur des rochers de la forêt de Fontainebleau. Le square compte 71 arbres et 191 variétés de plantes, dont de nombreuses espèces exotiques, comme un noisetier de Byzance, un Ginkgo biloba, un sophora du Japon, un savonnier.
On y trouve deux statues. L'une représente le chansonnier Beranger, l’autre est composée d'un buste sur un socle, où est inscrit « À B.Wilhelm fondateur 1781-1842 L‘Orphéon français ».
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité minimale pour les personnes à mobilité réduite : les toilettes sont accessibles par un escalier uniquement. Il dispose d’une accessibilité totale pour les personnes en situation de handicap sensoriel.

64 rue de Bretagne, 75003 Paris
Métro Temple, ligne 3

Le square du Général-Morin (CNAM)

Situé derrière la chapelle du Conservatoire des Arts et Métiers (CNAM), à l’angle de la rue Réaumur et de la rue Vaucanson, ce square porte le nom du général et mathématicien Arthur-Jules Morin (1795-1880), aussi ancien directeur du CNAM. On y trouve une réplique en fonte de la statue de La Liberté éclairant le monde de New York. On y trouve aussi la statue de Zénobe Gramme (1826-1901), électricien belge et inventeur de la dynamo en 187. Elle a été réalisée par Mathurin Moreau en 1902.

60 rue Réaumur, 75003 Paris
Métro Arts et Métiers, lignes 3 et 11

Le square Emile Chautemps

Ce jardin est le premier square de Paris dessiné « à la française », selon la volonté de Napoléon III.
C’est au 17ème siècle que le style « à la française » connut son apogée, représenté par André Le Nôtre, sans conteste le maître par excellence des jardins à la française.
Une balustrade en pierre de Saint-Ylie entoure le square, qui dévoile des allées régulières ponctuées de marronniers d’Inde en quinconce et d’un tilleul de Crimée esseulé (près de l’entrée, côté boulevard de Sébastopol).
L’origine réelle du marronnier d’Inde est restée longtemps inconnue des botanistes qui croyaient tout naturellement que cet arbre provenait de Turquie car les spécimens introduits en Europe étaient cultivés dans ce pays. Il est en réalité apparu pour la première fois en Albanie et au Nord de la Grèce. Apprécié aux 18ème et 19ème siècles pour son port aristocratique, il fut introduit en Europe au 16ème siècle, par l’ambassadeur auprès de la cour du sultan de Constantinople, Ogier-Ghislain de Busbecq (1522-1592), qui rapporta aussi le lilas et la tulipe de contrées lointaines.
Rapprochez-vous de la balustrade, vous pourrez apercevoir dans cette roche calcaire blanche de nombreux coquillages fossilisés et même des vestiges de coraux !
Les rayons du soleil scintillent au creux des deux bassins, éclairant les visages de deux statues en bronze imposantes conçues par Davioud en 1860 : l’Agriculture et l’Industrie de Gumery (1827-1871) et Mercure et la Musique de Ottin (1811-1867).
Les victoires napoléoniennes de l’Alma (1854), d’Inkermann (1854), de Tchernaia (1855) et de Sébastopol (1855) s’imposent sur une solennelle colonne en granit du Jura, non loin de laquelle vous découvrirez un plus modeste bronze représentant Marc Seguin, par Costa Spourdos (1987).
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap sensoriel.

498 bis boulevard Sébastopol, 75003 Paris
Métro Réaumur Sébastopol, lignes 3 et 4

Le square Georges Cain

Créé en 1923, le square s'étend sur 2 128 m2. Il est entouré au nord et à l'est par le Musée Carnavalet. Construit à l'endroit où s'étendaient dès le XIIIe siècle d'importants terrains maraîchers baptisés cultures Sainte-Catherine, propriété des chanoines de Sainte-Catherine-du-Val-des-Écoliers, le jardin est ouvert au public depuis 1931. Il est baptisé du nom de celui qui fut conservateur du Musée entre 1897 et 1914, Georges Cain (Peintre et écrivain).
Au centre du jardin, s'élève une statue en bronze représentant une jeune femme nue, debout, tenant un foulard dans le dos.
Tout autour du square George-Cain, sur les murs et dans les coins, sont éparpillés des piècees archéologiques issues de l’histoire de Paris. On y trouve notamment des vestiges datant de la RenaissanceTrès ombragé, le square est planté de nombreuses essences, dont un figuier de plus de 6 m de haut.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité minimale pour les personnes à mobilité réduite : la placette centrale du jardin est accessible uniquement au moyen de 4 emarchements. Il dispose d’une acessibilité totale pour les prsonnes en situation de handicap sensoriel.

8 rue Payenne, 75003 Paris
Métro Saint-Paul, ligne 1

Le square Léopold Achille 

Le square Léopold Achille est situé notamment rue du Parc Royal, d’une superfici Le square Léopold Achille situé notamment rue du Parc Royal, d’une superficie de 2 190 m², a été créé en 1913, Il est bordé par le mur de l'orangerie de l‘hôtel le Pelletier de Saint Fargeau annexe de l‘hôtel Carnavalet abritant le musée du même nom. Le square abrite des sculptures de la façade de l’Hôtel de Ville brûlé par les Communards comme dans le square Georges Cain.
Il y a une « Femme debout » (la date de 1841 est gravée sur le socle). Une petite alcôve contient des vestiges historiques de l'époque de François Ier: une sculptée, avec deux salamandres royales se faisant face, surmontées de lettres ornées "F« .
Ce square qui rend hommage à un ancien conseiller municipal du 3ème contient certains arbres remarquables.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes à mobilité réduite (sauf l’entrée par la rue Sévigné- 5 marches) et en situation de handicap sensoriel.

9 rue du Parc Royal, 75003 Paris
Métro Saint-Sébastien - Froissart, ligne 8

Le square Saint-Gilles-du-Grand-Veneur

Appelé aussi Pauline Roland, c’est l’un des jardins les plus cachés de Paris (Caché au milieu d’immeubles entre le boulevard Beaumarchais et la rue de Turenne). Pour y accéder, il faut soit prendre la rue de Hesse, soit la rue des Arquebusiers, puis traverser le petit porche devant vous. Vous découvrirez alors ce modeste square, le plus petit du 3e arrondissement, d’une surface de 987 m2, orné d’une roseraie. En face du jardin se trouve l’Hôtel du Grand-Veneur, hôtel particulier du 17ème siècle. Ce jardin a été créé en 1988.
Ce jardin est labellisé « EcoJardin » et « QualiPARIS » et dispose d’une accessibilité d’usage pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap sensoriel.

9 rue du Grand Veneur, 75003 Paris
Métro Chemin Vert, ligne 8


Dernière mise à jour le mardi 28 mars 2017

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris